Menu

02. Les conférences de rédaction

Le journal est le résultat d’un travail collectif. La Conférence de Rédaction est la réunion où les journalistes discutent de leur production collective. Cette discussion a trois objectifs successifs: prévoir le contenu du journal, organiser la production de ce contenu, analyser ensemble les contenus pour les améliorer. La Conférence de Rédaction est donc une réunion adaptable à tous les journaux et à tous les rythmes de parution.

Il existe trois sortes de Conférence de Rédaction :

1. La Conférence de Rédaction pour prévoir le traitement de l’actualité. Les rédacteurs d’un quotidien se concertent chaque après-midi pour prévoir le contenu du journal du lendemain. Ils établissent un « Menu prévisionnel » pour chaque page: nombre d’articles, genre des articles, longueurs des articles, classement des articles par ordre hiérarchique, illustrations.

 Exemple de « Menu prévisionnel » pour une page de 6 colonnes: 1 Reportage de X… (3 col.); 1 Compte rendu de débats + 1 Commentaire de Y…( 2 col.); 1 Série de news en Brèves (1 col.).

2. La Conférence de Rédaction pour organiser le traitement de l’actualité. Les rédacteurs d’un quotidien se réunissent chaque matin pour organiser le contenu du journal à paraître le lendemain. Ils se répartissent le travail entre eux afin d’établir un « Menu Général » qui devient le « Menu définitif »: liste des articles, genre des articles, noms des auteurs, longueur imposée à chaque article.

Exemple de « Menu définitif » pour une page de 6 col: 1 Reportage de X… (Texte 2 col ¼ + Photo 3/4); 1 Compte rendu de débats (1col ½) + 1 Commentaire de Y… (½ col.); 4 Brèves: Justice, Police, Budget, Rectificatif ( 1 col.).

3. La Conférence de Rédaction pour réfléchir au traitement de l’actualité.

Les rédacteurs d’un quotidien trouvent le temps de se réunir à intervalles réguliers – par exemple une fois par trimestre ou une fois par semestre- pour analyser ensemble, de façon autocritique, leur production collective des mois passés, réfléchir ensemble à la meilleure façon de traiter l’actualité future, décider ensemble des positions éditoriales à prendre. La Conférence de Rédaction devient alors un Comité de Rédaction qui peut être réuni, sur l’initiative commune du Directeur du Journal et du Directeur de la Rédaction, ou du Rédacteur en Chef, avec un ordre du jour précis.

Exemple d’ordre du jour :

a. Bilan de notre traitement du « Printemps arabe ».

b. Préparation des élections municipales.

c. Le ,journal doit-il prendre position à la prochaine élection présidentielle?

Se réunir debout

Faire un journal chaque jour, c’est faire chaque jour la course contre la montre. Pour gagner du temps les journalistes se tiennent debout quand la Conférence de Rédaction se réunit pour organiser définitivement le traitement de l’actualité préparé depuis la veille. Pourquoi debout ? Parce que la position verticale est le plus sûr moyen d’écourter les réunions.

Se réunir assis

On se réunit assis si l’on a le temps de discuter. C’est le cas quand la Conférence de rédaction se réunit pour établir ses prévisions de production d’un jour à l’autre ou d’une semaine à l’autre. C’est aussi le cas quand la Conférence de rédaction se transforme en Comité de Rédaction.

Exemple d’horaire dans une Rédaction organisée en Services

9 heures 30. Réunion de chaque Service. Participation impérative de tous les journalistes. Les participants se tiennent debout. Chacun, au vu de son agenda personnel, formule ses propositions d’articles. Les textes proposés sont calibrés, c’est-à-dire évalués en signes ou caractères, lignes, colonnes ou pages. Le Chef du Service, au vu de l’agenda collectif, arbitre entre les demandes de ses collaborateurs. Il arrête le Menu du Jour préconisé par son équipe.

 Exemple du Menu du Jour d’un Service Politique :

* Page 9 :

– Synthèse de A.R. sur la stratégie électorale du président de la République : 2 col avec dessin de J.P.

Commentaire sur les divisions de la majorité parlementaire (R.B.) ½ col.

Compte rendu de l’ Assemblée nationale (L/Z.) 1 col.

Interview du président du Sénat (A.G.) 1 col ½.

Brèves diverses :1 col.

* Page 10 :

Reportage sur la campagne électorale de l’extrême gauche (A.C.) 2 col avec 1 photo de R.D.

Portrait de la candidate du Front de libération des écureuils (A.B.) 1col ½ avec photo de J.B.).

Analyse sur le vote des femmes (J.G.) 1 col ½.

Brèves diverses ½ col.

10 heures. Conférence de Rédaction opérationnelle présidée par le Directeur du journal, le Directeur de la Rédaction ou le Rédacteur en Chef. Représentation impérative de tous les Services. Les participants se tiennent debout. Chaque Service, à tour de rôle, présente son Menu du Jour. La discussion se limite au choix des sujets à mettre en valeur à la « une », qui est la vitrine du journal, et aux ajustements de « calibrages » nécessaires. La réunion ne dure pas plus d’une vingtaine de minutes. Validation d’un Menu général qui devient le Menu définitif aussitôt transmis au Secrétariat de Rédaction.

10 heures 30. Chaque Service intègre dans sa production du jour les décisions inscrites dans le Menu général.

17 heures 30. Chaque Service élabore son Pré Menu pour le lendemain. Chaque journaliste expose ses prévisions au Chef du Service. Celui-ci dresse l’inventaire de toutes les prévisions et prononce ses premiers arbitrages.

18 heures. Conférence de Rédaction prévisionnelle. Réunion assise. Représentation impérative de chaque Service. Chaque Service expose son Pré Menu du lendemain. Cette réunion est ouverte à tous les rédacteurs disponibles. Tour de table sur le Menu général en cours d’élaboration. Durée variable suivant la charge de travail des uns et des autres.

Autodiscipline

Deux recommandations pour le bon fonctionnement de toutes les Conférences de Rédaction :

  • Ne jamais oublier qu’on est plus intelligent à plusieurs que tout seul.
  • Ne pas mélanger les genres: les conférences de rédaction sont exclusivement consacrées au contenu du journal. (Les autres sujets de discussion: divergences de vues, conflits, problèmes relationnels, problèmes syndicaux, etc., sont généralement traités par d’autres instances).