Presse // 07. La hiérarchie de l’information

presse06

Par définition, l’information importante, pour le journaliste, c’est celle qui importe aux lecteurs de son journal. La hiérarchie de l’information est fixée par le périmètre à l’intérieur duquel le journaliste fait son métier de producteur de nouvelles. Mais, quel que soit le journal, les faits qui intéressent certains lecteurs n’intéressent pas forcément les autres. La hiérarchie de l’information a des contours fluctuants. Elle n’est pas la même suivant les journaux.

Il existe cinq lois naturelles :

Loi de proximité géographique : ce qui se passe chez soi est plus important que ce qui se passe ailleurs. C’est la raison d’être de la presse locale. Le débarquement de César en Grande-Bretagne est un événement vital pour les Bretons mais un événement lointain pour les Chinois.

Loi de proximité temporelle : ce qui passe aujourd’hui est plus important que ce qui s’est passé hier. C’est la raison d’être de la presse quotidienne. Le «Quotidien de Rome» donnera la priorité au récit détaillé du débarquement de César en Grande-Bretagne.

Loi de proximité affective : ce qui passionne les lecteurs est plus important que tout le reste. C’est la raison d’être de la presse magazine. La vie intime de César passionne plus les matrones romaines que ses campagnes militaires. «La Gazette de Rome» donnera la priorité à une interview de sa femme.

Loi de proximité pratique : ce qui est simple est plus accessible que ce qui est compliqué. C’est la raison d’être de la presse gratuite. «Rome Pratique» publiera un ensemble d’infographies sur le débarquement de César : carte d’état-major de la région, disposition des légions sur le terrain, données chiffrées sur les troupes en présence…

Loi de proximité utilitaire : ce qui est concret intéresse davantage que ce qui est abstrait. C’est la raison d’être de la presse de services. «Rome Services» consacrera sa une à l’ouverture prévisible d’un nouveau marché aux esclaves bretons.

***

L’information la plus importante de toutes est celle qui cumule le plus de proximités. En cas de doute soumettre la question à débat interne: quelle est aujourd’hui l’information la plus importante pour le plus grand nombre de nos lecteurs ? La réflexion collective facilite le choix des priorités et dicte, en particulier, la composition de la une.

Il existe des hiérarchies construites

Mais si l’information est un produit, elle n’est pas une marchandise ordinaire : elle est un bien de consommation sociale. Chaque équipe rédactionnelle a la possibilité, au nom de ses valeurs, de bâtir ses propres hiérarchies sur la base des hiérarchies naturelles. Elle peut le faire en choisissant les angles d’attaque des sujets à traiter pour marier ses propres centres d’intérêt à ceux de son lectorat.

César débarque en Grande-Bretagne ? Le «London Times» épouse aussitôt le parti de ses lecteurs en publiant un numéro spécial. Manchette de une: «César, dégage!». Corps du journal : dossier en deux parties. 1/ Les Agresseurs ( Portrait de César, rappel de ses oeuvres, analyse de ses forces, témoignages, etc.) 2/ Les Résistants (Récit de la mobilisation des Bretons, portrait de leur Chef, interview de sa femme, conseils pratiques à la population, éditorial, etc.).

Meilleure solution : la hiérarchie segmentée.

Pour apporter la meilleure des réponses aux interrogations, il faut diviser la question… en sous-questions :

  • Quelle est l’information importante pour les lecteurs intéressés par l’actualité de politique intérieure ?
  • Quelle est l’information importante pour les lecteurs intéressés par l’actualité de politique étrangère ?
  • Quelle est l’information importante pour les lecteurs intéressés par l’actualité économique et sociale ?
  • Quelle est l’information importante pour les lecteurs intéressés par l’actualité culturelle ou sportive ?

Etc.

Les sujets sont traités en conséquence.

En cas de doute : donner la priorité aux faits. Fournir au lecteur tous les éléments disponibles pour qu’il se fasse sa propre opinion.

Exemple d ‘actualité hiérarchisée dans une page d’information type

  1. Le récit des faits détaillés (récit ou reportage).
  2. Les témoignages sur les faits (reportage ou «micro-trottoir»).
  3. Les réactions aux faits (reportage ou dépêches d’agence).
  4. Les questions soulevées par les faits (analyse).
  5. Le commentaire général (éditorial).

Website by La Confiserie

Licence Creative Commons