TV // 18. Hiérarchiser l’information

Tv24

Le conducteur est élaboré pour mettre en évidence la hiérarchie de l’information et le rythme de l’ensemble du journal télévisé. Il permet de visualiser le journal avec toutes ses séquences dans l’ordre de leur déroulement. Il inclue toutes les liaisons d’ordre éditorial données par le présentateur ou d’ordre esthétique fournies par les jingles, les volets et les procédés vidéographiques.

Un conducteur n’est jamais définitif

Le conducteur est finalisé une à deux heures avant la diffusion du journal. Il est distribué à l’ensemble des équipes qui participent à sa diffusion. Il peut évidemment être totalement bouleversé en cas d’événements ou d’actualité imprévus. Il alterne séquences en plateau (lancements, pieds, interviews d’invités sur le plateau ou en duplex…) et reportages.

Exemple de conducteur (pdf)

Pour chaque reportage, à la suite du titre ou à la suite du nom de l’équipe de reportage, il est souvent indiqué les deux ou trois mots de fin du commentaire pour que les équipes de réalisation se préparent à une commutation propre entre la fin de diffusion de ce reportage et le retour en plateau du présentateur (complétant le reportage par un pied ou bien annonçant le reportage suivant).

La forme des JT

Le journal en “bosse” : des reportages courts sont suivis de documents plus développés au milieu puis redescendant en brèves ou sujets courts sur la fin du JT.

Le JT « en creux » : à l’inverse les reportages les plus longs sont aux extrémités du JT.

Le JT peut avoir un profil « en vagues », ce qui est fréquent dans les tout images. Le gabarit des reportages est partout le même.

Le journal “tout images” monté en bout à bout.

Les éléments ne sont séparés que par de brefs jingles. Attention le lancement est inclus dans le reportage, Il faut être vigilant sur les effets de proximité de sens, car il arrive souvent que le télespectateur mélange le contenu de deux reportages.

Sur quel critère s’élabore la continuité d’un JT ?

En général le reportage qui a le plus de valeur informative est placé en début de journal…le plus anecdotique en fin de journal. Toutes les variantes sont possibles :

Fausses ouvertures au début du journal.

Gros dossiers au milieu ou en fin.

Direct pour démarrer ou « boucler » le journal.

« A suivre » ou « Coming next » : au milieu du journal, une bande-annonce présente les deux ou trois reportages à suivre, à la façon de titres intermédiaires.

Reprise des titres les plus importants en fin de journal.

Deux dispositifs pour ouvrir des fenêtres sur le monde à partir du studio : 

  • Le duplex permet au présentateur du journal télévisé d’interviewer en direct et à distance des invités, des experts ou des journalistes.
  • Le plateau de situation met en scène à la fois le travail journalistique et la réalité du terrain. Il apporte un complément d’information en fin de reportage (plateau de situation enregistré) ou permet de couvrir une actualité à chaud et sur place (plateau de situation en direct).

Website by La Confiserie

Licence Creative Commons