TV // 03. Produire de l’information

Tv25

Le journaliste repère des informations intéressantes et propose des sujets. Quand la rédaction décide de traiter un sujet ou de couvrir un événement, le journaliste choisit un angle, trouve et vérifie les informations pour construire un reportage qui va marquer le téléspectateur. Toujours en éveil, le journaliste se tient informé à travers de nombreuses sources. Curieux, il sait repérer des informations intéressantes et des sujets inédits. Tenace, il connaît les dossiers qu’il faut suivre sur le long terme.

Côté journaliste, produire de l’information, consiste d’abord à suivre l’actualité.

Le journaliste arrive toujours en conférence de rédaction avec des « propositions» de sujets d’actualité. La discussion avec toute la rédaction permet de déterminer l’angle d’attaque qui convient le mieux pour traiter un sujet et trouver sa place dans le journal télévisé.

Trouver un traitement différent* pour chaque sujet, faire preuve de créativité, constitue la valeur ajoutée apportée par le journaliste et par l’ensemble de l’équipe qui prépare le journal télévisé. (*différent des autres medias, des autres télévisions, des années précédentes …).

La conférence de rédaction est l’heure des choix. Pour chacun des sujets retenus pour le journal télévisé, le rédacteur en chef peut demander au journaliste de :

  • Partir en tournage sur le terrain avec une équipe de reportage
  • Réaliser un encadré ou un récit à partir d’images d’agence, d’images d’archives ou d’images de synthèse

Le rédacteur en chef peut aussi décider de laisser le présentateur ou la présentatrice du journal traiter le sujet au cours d’une séquence en plateau (avec ou sans images d’accompagnement, avec un invité ou un chroniqueur). Lorsque toutes ces décisions sont prises, chacun des journalistes de la rédaction doit respecter les contraintes de traitement, de dispositif et de durée pour garantir la qualité du journal télévisé.

Le reportage = un sujet + un propos

Le « 11 septembre 2001 » est un événement. Pour couvrir le 10ème anniversaire de cet événement, les journalistes délimitent des sujets précis, (le sujet = ce qui est connu le point de départ du reportage). Chacun de ces sujets peut être abordé sous de nombreux angles à partir desquels le journaliste va produire un propos (propos= ce qui est inconnu, l’information, la valeur ajoutée) :

  • Le « 11 septembre 2001 » : rappel des faits, minute par minute, heure par heure …
  • Le « 11 septembre 2001 » : témoignages des rescapés français (ou américains ou…) dix ans après.
  • Le « 11 septembre 2001 » : récit d’un pompier qui raconte le jour le plus long de sa carrière.

Le journaliste ne doit pas chercher à tout dire : pour un même sujet, un seul propos suffit. Le traitement audiovisuel d’un sujet est réussi lorsque les informations sont bien réparties entre les images et les sons, ce qui implique une bonne coordination entre le caméraman, le rédacteur et le monteur, et plus largement entre tous les membres de la rédaction tout au long de la journée.

Côté téléspectateur, l’information passe si le sujet (le point de départ du reportage) a su éveiller son intérêt, si le traitement journalistique a retenu son attention et si le propos tenu lui apporte des informations inédites.

Website by La Confiserie

Licence Creative Commons