Menu

07. L’information multimédia évolutive

Sur Internet, la définition même de l’article est différente que sur les autres médias. Du simple Tweet à l’analyse de fond, l’article multimédia en ligne est un processus d’information qui change, évolue avec le temps et impose aux journalistes des révisions constantes.

Sur le web, un article n’est jamais fini.

Internet est un média de flux qui ne s’arrête jamais. Contrairement à la télévision et à la radio (eux aussi média de flux), il n’a pas de rendez-vous fixe, sans doute parce le web est apparu à l’ère de la mondialisation, où l’actualité change 24h sur 24. Dans la pratique, cela signifie que l’information peut être publiée n’importe quand, du matin au soir. Il n’est pas nécessaire de « retenir » une info, même si certaines heures connaissent un trafic plus important que d’autres.

Il n’est pas rare qu’une information commence désormais par un simple lien vers… un Tweet de 140 caractères. Ce fut le cas de la mort de Michaël Jackson, dont la première annonce fut un message diffusé sur Twitter par un site d’informations pure-player spécialisé dans la vie des célébrités :

« URGENT — TMZ.com annonce que Michael Jackson a été emmené à l’hôpital de Los Angeles suite à un arrêt cardiaque »

Dans les 24 heures suivant la diffusion de ce tweet, le trafic de Twitter doubla et celui de Facebook tripla, indice de la place prise par les conversations après une telle information. Le lendemain, les plus grands quotidiens du monde étaient en mesure d’offrir une nécrologie très complète à leurs lecteurs. Deux ans plus tard, le médecin ayant traité la star dans les heures précédant le décès était jugé et condamné par un tribunal de Los Angeles. Cette histoire illustre bien cette notion d’article évolutif, où les contenus s’enrichissent au fur et à mesure que l’information évolue, y compris sur des périodes très longues.

Comment intégrer les modifications successives ?

L’un des enjeux essentiels du journalisme en ligne est de rendre visible et concrète cette modification permanente de l’information. Il est donc primordial de prévoir une datation (jour, année et heure de publication) et une catégorisation (tag) précise des contenus, car cela permet aux internautes de s’y retrouver. Cela donnera aussi une vraie valeur à vos archives. A chaque fois que la disparition de Michaël Jackson revient sur le devant de la scène, ces contenus seront « appelés » par les moteurs de recherche et lus (ou relus) par les internautes.

Dans ce contexte, il est impératif que les journalistes acceptent de se plier à deux règles :

  • reconnaître que l’on a fait une erreur après qu’un internaute l’eut signalé.
  • rendre visible cette erreur, en indiquant par exemple la ou les modifications réalisées en bas de l’article.

Cette ascèse vous fera gagner la considération de vos lecteurs et renforcera l’humilité de vos confrères journalistes.