Menu

11. Comment faire une interview sonore ?

Le son est un outil parfaitement adapté à la souplesse réactive du web. Média de flux, Internet est aussi un média de partage d’expériences. A ce titre, il a de nombreux points communs avec la radio, où la parole et l’interactivité avec le public est une recette qui a fait ses preuves.

Téléphone ou enregistreur numérique ?

Dans l’idéal, un entretien se fait entre quatre yeux, avec son interlocuteur. Mais il arrive souvent que, face à l’urgence ou à l’éloignement, l’interview ait lieu par téléphone. Dans ce cas, il est très utile de transformer son ordinateur en téléphone enregistreur. Skype est parmi les logiciels les plus connus, mais il suppose que votre interlocuteur en soit aussi équipé.

Vous pouvez également faire l’acquisition de dérivations se branchant directement sur un téléphone, en liaison avec l’ordinateur, qui permettent d’enregistrer une conversation. Attention, ce matériel en vente libre aux Etats-Unis n’est pas autorisé dans tous les pays. Des logiciels gratuits comme X-lite réalisent le même type de prestation.

Si l’occasion vous est donnée de réaliser l’entretien de vive voix, n’hésitez pas. Le résultat d’une interview en vis-à-vis est toujours meilleur, sur la forme (qualité du son) comme sur le fond (qualité des questions et des réponses). Là aussi, quantité d’appareils sont disponibles sur le marché, du smartphone au Nagra professionnel, en passant par toute la gamme des dictaphones numériques. Pour un prix modique, ces derniers sont largement suffisants pour effectuer des interviews classiques.

Monter un entretien avec un logiciel gratuit

Une fois l’entretien réalisé, il faut le mettre en forme : sélectionner les meilleurs passages, les monter et les présenter aux internautes. Dans ce registre, Audacity présente l’avantage d’être à la fois gratuit, simple d’usage et accessible à ceux qui n’ont jamais monté un son de leur vie. Il reprend la logique de fonctionnement des traitements de texte et s’accompagne d’un didacticiel efficace.

Une fois l’entretien « dérushé », c’est-à-dire écouté et pré-sélectionné en plusieurs extraits, il faut en choisir les plus significatifs, sous un format court.

  • Au-delà d’une minute, l’attention de l’internaute sera très diffuse, donc sauf document exceptionnel, s’en tenir au format allant de 30 secondes à une minute.
  • Dès lors, vous pouvez vous autoriser plusieurs extraits sonores dans des limites raisonnables (pas plus de cinq extraits dans un article de longueur normal).

Intégrer un son dans un article

Contrairement à un reportage en radio, le son ne va pas constituer l’ossature principale de l’article web. Il est là pour illustrer et incarner un propos. Parfois, donner à entendre une ambiance, un climat sonore, mais en aucun cas se substituer à l’information principale. Ayez à l’esprit de respecter la règle des formats audiovisuels où un son = une idée. Pas plus, pas moins.