Menu

12. Faire un sujet vidéo pour le web

La vidéo est un outil à la fois très apprécié par la génération des « digital natives », mais il est également difficile à mettre en œuvre. Il nécessite du temps pour être réellement efficace. La vidéo du web n’est pas celle de la télévision.

Insérer une vidéo d’une plate-forme de partage

Le premier usage de la vidéo dans un article web consiste à reprendre un extrait diffusé sur une plate-forme de partage (type YouTube ou Dailymotion). Pour cela, il suffit de copier/coller le code embedded attaché au fichier que vous souhaitez intégrer à votre article. Ce code est en général symbolisé par le signe </> ou la fonction « export ». Une fois que ce code est copié dans votre propre article, la vidéo est visible par les internautes, sans qu’ils leur soient besoin de quitter la page web de l’article.

Attention, si la plate-forme de partage décide, pour une raison ou une autre, de retirer cette vidéo de son système, alors un écran noir remplace automatiquement le fichier, y compris sur votre propre site.

Tourner soi-même une vidéo

Faire un entretien pour le web, avec une caméra numérique, est sensiblement le même exercice que celui conduit en télévision (lien vers fiches TV). La principale différence reste le support et la diversité des formats. Sur Internet, une interview vidéo peut :

  • Etre beaucoup plus longue qu’à la télévision.
  • Bénéficier de plusieurs versions de montage.
  • Faire l’objet d’une mise en forme particulière (question écrite du journaliste, absence de voix off).

D’une manière générale, une vidéo qui dépasse les trois minutes perd irrémédiablement ses spectateurs. Elle devra alors faire l’objet d’un montage soigné. Quoi qu’il en soit, un bon entretien obéit aux règles de cadrage suivantes :

24h-sujet-web1

Les lignes de forces. Imaginez l’écran divisé en deux fois trois tiers. C’est à l’intersection de ces lignes que doivent figurer les temps forts de votre image (voir ci-dessous avec une chaîne de montagnes).

24h-sujet-web2

Le regard caméra.

Monter soi-même une vidéo

Monter une vidéo n’est plus l’apanage des rédactions de télévision. La simplification du matériel, la numérisation des formats et la baisse des coûts de l’équipement ont rendu la vidéo accessible aux rédactions web. Qu’il s’agisse d’utiliser un smartphone ou une mini-caméra (type Flip) ou de monter ces images à l’aide d’un logiciel libre (Avidemux) ou payant (Adobe Premiere Elements), l’exercice est à la portée des non-spécialistes. Mais pour quoi faire ?

Trois types de vidéos rencontrent un certain succès sur les sites d’informations :

  • Les sujets « caméras cachés » où un inconnu saisit sur le vif une scène de rue « extraordinaire » par sa violence, son comique, son caractère inédit.
  • Les entretiens marquants ou contenant une grosse erreur ; c’est le piège du langage, de la prise de position, de la confidence qui n’aurait pas dû être filmée.
  • Le sujet « no comment » qui raconte le quotidien sans en avoir l’air, en cassant les codes traditionnels de la TV.

La vidéo est sans doute le domaine des informations où, pour le moment, les acteurs ont été les moins innovants. Il reste donc de nombreux formats à inventer !