Menu

02. La conférence de rédaction participative

Travailler sur Internet impose une gestion du temps beaucoup plus flexible, car le web n’a pas d’heure de bouclage et est, en théorie, infini en temps comme en espace. Néanmoins, il est essentiel pour une rédaction de choisir ses sujets et leur mode de traitement, si possible avec l’aide active des internautes, chaque jour ou au minimum une fois par semaine.

Choisir ses sujets

A l’aide de votre veille et des propositions de chaque journaliste, la liste des articles à rédiger dans la journée compte une dizaine de sujets. Deux critères servent à l’établir : leur caractère populaire, au sens où tout le monde en parle, et leur intérêt général, au sens où ils concernent le plus grand nombre. Cette sélection n’a rien de spécifique par rapport aux autres médias. On trouve sur le web les mêmes sujets qu’ailleurs.

Choisir son mode de traitement

En revanche, la diversité des techniques permet une plus grande richesse de traitement. Une fois que le sujet est choisi, il faut ensuite choisir le meilleur média pour le traiter : écrit, son, image et/ou vidéo. S’il n’y a pas de recette miracle, ce choix s’effectue avec l’expérience et un peu de bon sens. Un témoin qui refuse d’apparaître à l’image, par exemple, acceptera une interview sonore ou écrite. A l’inverse, un sujet sur une manifestation sera mieux rendu par des photos ou une vidéo. Enfin, il faut aussi dans ce choix tenir compte des capacités de sa rédaction : tous les journalistes ne sont pas capables de travailler avec tous les médias !

S’ouvrir aux propositions des internautes

L’un des avantages du web est d’ouvrir aux internautes le fonctionnement interne de la rédaction qui, d’ordinaire, reste fermé aux lecteurs. Internet donne à chacun la possibilité de devenir un producteur d’informations. L’intérêt est de prendre en compte la dimension participative du web, de rendre des comptes aux internautes et de profiter de leurs propositions de sujets, souvent pertinentes.

Organiser une conférence de rédaction participative

Cette conférence de rédaction incluant la participation des internautes peut avoir lieu une fois par semaine. Pour cela, il est possible d’utiliser un module de tchat , simultanément à la conférence. Un journaliste peut décrire les sujets évoqués par l’équipe, tandis qu’un autre recueille les doléances et suggestions des internautes, qu’il relaie ensuite à la rédaction. Vous constaterez alors que des sujets qui passionnent les journalistes rencontrent une indifférence polie de la part des lecteurs et vice versa.

Il existe de nombreux modules de tchat sur le marché. Celui de Coveritlive présente l’avantage d’être simple et ergonomique, mais aussi réutilisable pour d’autres usages, comme le traitement d’un événement en direct.